blank

Avis manga : Yakuza Reincarnation – Tome 1

Nouveau seinen sorti récemment aux éditions Kaze, nous vous présentons aujourd’hui notre avis sur le tome 1 du manga Yakuza Reincarnation, un titre drôle, sombre et énervé, qui fait ressortir ce qu’il y a de meilleur dans le genre Isekai !

  • Auteur : Miyashita Hiroki
  • Scénariste : Takeshi Natsuhara
  • Genre : Seinen, Isekai, Aventure, Action, Fantasy
  • Editeur VF : Kaze
  • Date de sortie : 10 novembre 2021
  • Prix : 7.99€
  • ISBN : 978-2820341204

Synopsis

Ryûmatsu, un Yakuza de l’ancienne génération, se fait trahir par son propre clan et se retrouve réincarné dans un monde fantastique, sous l’apparence de la jeune princesse du royaume de Lundburg.

Toujours fidèle à ses vieux principes, Ryû découvre que son nouveau territoire a besoin d’être défendu et il, ou plutôt elle, compte bien user de sa jeunesse retrouvée pour s’en occuper personnellement !

Résumé du manga Yakuza Reincarnation - Tome 1

Si les Yakuzas sont avant-tout des criminels notoires, tous n’ont pas perdu leur sens de l’honneur, bien au contraire. C’est notamment le cas de Ryûmatsu, un cinquantenaire qui, malgré les douleurs provoquées par la force de l’âge, n’hésite pas à aller se frotter aux petites frappes lorsque celles-ci font passer leurs profits avant le respect des codes.

Malheureusement, au sein de la mafia se trouvent souvent des traitres, et c’est l’un d’eux qui vient condamner le destin de notre chef de clan.

Attiré dans un guet-apens avant d’être passé à tabac, Ryûmatsu se sait condamné et s’engage dans un ultime baroud-d’honneur en emportant le chef d’une bande de racaille avec lui au fond de l’eau.

Cependant, tandis que la mort lui tend les bras, notre Yakuza voit apparaître devant lui la déesse protectrice qu’il a toujours vénéré, et se réveille quelques instants plus tard dans un autre monde, dans le corps de Ryû, la jeune princesse d’un royaume en proie à un coup d’État, face à une horde de créatures qui ne souhaitent rien d’autre que sa tête.

Seulement, manque de pot pour les monstres, l’esprit de la frêle, gentille, fragile et sans défense petite princesse du royaume a été remplacé par celui d’un chef Yakuza, qui a passé sa vie à trainer dans les mauvais coups et pour qui la baston est un art inné.

Après avoir fait fuir ses assaillants, Ryû est rapidement rejointe par deux de ses loyaux serviteurs : Nyui, sa servante, ainsi qu’un chevalier, tous deux surpris par le comportement inhabituel de la jeune femme.

À leurs côtés, Ryû en apprend un peu plus sur la situation dans laquelle elle se trouve, et part en direction de Daniemi, une ville libre dans laquelle elle pourra se cacher le temps que les choses se calment.

En chemin, le trio fait halte à Tashtria, une petite ville bâtie sur demande de la véritable princesse Ryû afin de venir en aide aux plus démunis. 

Sur place, le spectacle qui s’offre à leurs yeux est effroyable : la pauvreté gangrène les rues, et le chevalier Jig Blues, qui avait pourtant la responsabilité de l’endroit,  a décidé d’asservir les citoyens afin de faire fleurir un commerce d’Ôma, une dangereuse drogue dont un grand nombre d’habitants sont déjà tombés accros.

Fort heureusement, les trafics de stupéfiants n’ont aucun secret pour notre Yakuza reconverti en princesse, qui s’empresse de remonter à la source du trafic et de récupérer son territoire.

Mais ce que Ryû ignore encore, c’est que derrière les secrets de fabrication de l’Ôma se cache un danger bien plus important encore. Quelque chose d’immense se prépare dans l’ombre, quelque chose qui pourrait bien mettre en danger l’ensemble du Royaume…

Notre avis sur le manga Yakuza Reincarnation - Tome 1

Ce premier tome de Yakuza Reincarnation débute sur une première partie qui ne dépaysera pas les amateurs de Furyo.

Du chef de clan tatoué et son garde du corps extrêmement baraqué, aux commerces borderline du monde de la nuit, en passant par les différents règlements de comptes, on pourrait facilement se croire en pleine lecture d’un tome de The Fable ou de Sun Ken Rock. 

Et pourtant, la seconde partie du tome vient tout chambouler en nous envoyant directement dans un autre monde, un monde d’épées et de magie, bien loin des activités illégales et plus réalistes dont nous parlions juste avant !

Là où Yakuza Reincarnation se démarque des autres titres du genre isekai, c’est au niveau du caractère de son personnage principal. Si, habituellement, les protagonistes qui changent de monde changent également de personnalité, passant généralement de la victime de service au héros sans peur et sans reproche, ici Ryûmatsu conserve son esprit de quinquagénaire au caractère bien trempé, et compte bien se faire respecter par la force, malgré sa nouvelle tête de mignonne petite fille.

Cette sauvegarde de personnalité ajoute un contraste intéressant entre l’allure du yakuza et l’apparence d’une princesse, permettant notamment la mise en place d’un humour percutant et décalé qui fait mouche.

Ajoutez à tout cela un dessin soigné et maîtrisé de la part de l’auteur, avec plusieurs superbes planches et une attention toute particulière apportée aux expressions des personnages,  ainsi qu’un fond d’histoire plus sérieux qui met en exergue plusieurs sujets de société assez sombre tels que la pauvreté et les ravages de la drogue, et vous obtenez un cocktail détonnant et addictif auquel on regoûterait bien une fois notre lecture achevée.

À notre humble avis, ce tome 1 du manga Yakuza Reincarnation ouvre une intrigue intéressante et originale, dont nous sommes d’ores et déjà impatients de découvrir la suite qui sortira le 19 janvier 2022 aux éditions Kaze !

Scénario

4/5

Dessins

4/5

Univers

3.5/5

Personnages

3.5/5

Note globale

15/20

Bande-annonce du manga Yakuza Reincarnation

Votre avis nous intéresse !

Que pensez-vous de notre avis sur le manga Yakuza Reincarnation – Tome 1 ?

Libre à vous de donner votre avis dans les commentaires !

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.