Avis manga : 300 jours avec toi – Tomes 1 & 2

Découvrez notre avis sur les tomes 1 et 2 du manga 300 jours avec toi.

Que les plus émotifs sortent les mouchoirs, nous vous présentons aujourd’hui notre avis sur le manga 300 jours avec toi, un titre mélancolique disponible dès ce mercredi aux éditions Doki-Doki.

  • Auteur : Masaki Kiritomo (Scénario) & Kohei Nagashii (Dessins)
  • Titre original : Boku wa mata, Kimi ni Sayonara no Kazu wo Miru
  • Genre : Drame, Romance, Tranche de vie
  • Éditeur VF : Doki-Doki
  • Date de sortie : 20 avril 2022
  • Prix : 7.50€

Le synopsis

Au hasard d’une belle journée de printemps, Naoto Sasaki, jeune homme sur le point d’entamer ses études en médecine, fait la rencontre de Miu Minehara, une parfaite inconnue qui l’invite à faire un tour de barque sur un lac pour réaliser une expérience sociale.

Surpris et mal à l’aise, car n’ayant pas vraiment l’habitude d’échanger avec les filles, Naoto accepte tout de même de se prêter au jeu, le temps d’une heure.

Mais une fois le tour du lac terminé, au moment de se quitter, le garçon voit apparaître un compteur affichant le chiffre 300, juste au-dessus de la tête de Miu. Cet évènement n’a rien de nouveau pour lui, car Naoto possède en réalité un étrange pouvoir : celui de voir la durée de vie restante des personnes qu’il touche et dont les jours sont comptés…

Résumé du manga 300 jours avec toi

C’était une belle journée de printemps, les cerisiers étaient en fleur, et Naoto Sasaki ne s’attendait pas à vivre une rencontre qui allait bouleverser le reste de sa vie à tout jamais.

Étudiant s’apprêtant à débuter sa première année de médecine, le timide célibataire décide de profiter un peu du soleil en partant faire une petite balade en plein air, conditions idéales pour se vider l’esprit avant sa rentrée scolaire qui commence dans tout juste deux jours.

Mais bien vite, le calme environnant et la beauté des sakura vont être éclipsés par la présence de Miu Minehara, une jeune femme à l’apparence fragile et au sourire affable, qui vient sans détours s’adresser à Naoto.

Celle-ci lui fait une proposition aussi étonnante qu’inattendue : vérifier à ses côtés si la rumeur, selon laquelle les couples d’amoureux qui font un tour en barque sur le lac finissent toujours par se séparer, est vraie.

Bien qu’abasourdi par cette proposition hors du commun provenant d’une parfaite inconnue, le garçon s’amuse à jouer le jeu et devient, le temps d’une heure, complice de Miu pour cette expérience sociale étonnante.

L’innocence et la gaieté du moment que notre couple temporaire vient de partager aurait pu suffire à conclure la journée en beauté, mais c’était sans compter sur l’étrange et douloureux pouvoir détenu par Naoto. En effet, depuis son plus jeune âge, le jeune homme voit apparaître au-dessus de la tête des personnes avec qui il rentre en contact, un compteur indiquant le nombre de jours qu’il leur reste à vivre.

S’il est toujours parvenu à faire plus ou moins abstraction de cette mystérieuse malédiction qui l’accable, et bien qu’il ne connaisse Miu que depuis quelques minutes, le carabin ne peut s’empêcher de ressentir un sentiment d’inquiétude à la vue du chiffre 300 qui vient d’apparaître au-dessus de la jeune femme…

Deux jours plus tard, c’est enfin la rentrée scolaire. Tandis qu’il fait de son mieux pour ne pas arriver en retard, une voix étrangement familière interpelle Naoto dans les couloirs de la fac. Pas de doute, c’est bien elle : l’inconnue avec qui il a partagé un tour de barque sur le lac débute, elle aussi, ses études de médecine cette année-là. En un coup d’œil, le jeune homme confirme ce dont il était déjà certain : le décompte qu’il est le seul à voir affiche désormais le chiffre 298.

Entre sentiments naissants, destinée inéluctable, doux mensonges et souvenirs oubliés, Naoto Sasaki s’apprête à vivre une année qui restera gravée dans sa mémoire pour le restant de ses jours.

Notre avis sur le manga 300 jours avec toi

Gros coup de cœur et surtout… gros coup au cœur ! La romance et le drame, dépendant du contexte et de la manière dont l’histoire est amenée, sont des thèmes plutôt subjectifs, dont l’impact sur le lecteur ou le spectateur varie en fonction de la sensibilité et du vécu de chacun.

Ici, bien que n’ayant pas la larme particulièrement facile, j’ai été profondément touché par l’histoire présentée par Masaki Kiritomo, qui aborde avec brio le difficile sujet de la perte soudaine d’un proche.

L’auteur joue avec nos sentiments, en nous offrant d’abord des doux moments de tranche de vie qui donnent le sourire, sourire qui vient s’effacer au fur et à mesure que le compteur de jours restants à vivre à Miu diminue.

Plus l’histoire avance, avec ses clés de compréhension qui se dévoilent petit à petit, plus la finalité de l’histoire se devine. Page après page, on voit la fin se dessiner, on comprend à l’avance le dénouement du récit, ce qui accentue sa teneur mélancolique et finit tout simplement par nous faire craquer.

Il ne s’agit peut-être pas ici du manga de l’année, mais dans son style bien à lui et avec ses seulement deux tomes, 300 jours avec toi vous fera assurément passer un bon moment… et vous dépouillera probablement de quelques mouchoirs !

Note du titre

16/20

Votre avis nous intéresse !

Que pensez-vous de notre avis sur le manga 300 jours avec toi ?

Libre à vous de donner votre avis dans les commentaires !

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.