Facebook
Twitter
Reddit
WhatsApp
Telegram

Le manga Gachiakuta de Kei Urana sera adapté en anime par le studio BONES pour 2025

Il a été officiellement confirmé ce jeudi que le manga Gachiakuta, écrit et dessiné par Kei Urana, serait adapté en anime par le studio d’animation BONES pour le courant de l’année 2025.

À cette occasion, une vidéo d’annonce, une affiche promotionnelle, une illustration commémorative et un message de l’autrice, ainsi qu’une première partie du personnel créatif, ont été dévoilés.

Premier visuel pour l'anime Gachiakuta.
Premier visuel

Vidéo d'annonce de l'anime Gachiakuta

Fumihiko Suganuma réalise le projet au studio d’animation BONES. C’est la première fois qu’il occupe le poste de réalisateur sur une production, après avoir travaillé en tant que directeur d’épisode sur Train to the End of the World ou The Day I Became a God. À ses côtés, on retrouve Hiroshi Seko (Mob Psycho 100, Jujutsu Kaisen) pour la composition de la série. Satoshi Ishino (Date A Live) est crédité pour le design des personnages ainsi qu’en tant que directeur de l’animation en chef.

Le reste du staff n’a pas été indiqué pour le moment. En réaction à l’annonce, la mangaka Kei Urana a partagé le message suivant :

« Quand j’étais enfant, j’avais l’habitude de m’asseoir devant la télévision et d’attendre que mon anime préféré apparaisse à l’écran. À cette époque, mon principal rêve pour l’avenir était que mon manga soit un jour adapté en anime et que ce soit le studio BONES qui s’en occupe. Apprécions ensemble l’anime Gachiakuta ! »

Synopsis de l'anime Gachiakuta

Rudo est un membre de la peuplade qui a vécu toute sa vie dans un bidonville où sont parqués les descendants de criminels. Marginalisé et méprisé par les siens, il passe son temps à s’infiltrer dans les décharges pour récupérer des déchets encore utilisables et les revendre.

Sa vie bascule lorsqu’il découvre son père adoptif, Legto, assassiné. Accusé à tort du meurtre, Rudo est condamné à l’exil dans l’abîme où sont envoyées toutes les ordures de la société, au sens propre comme au figuré. Plongé de force dans un monde cruel et terrifiant, le jeune homme jure de se venger de tous ceux qui l’ont condamné sans l’ombre d’un remords.

Seulement, pour survivre dans cette décharge hostile remplie de monstres en tous genres créés à partir des déchets accumulés, il devra apprendre à maîtriser l’étrange pouvoir qui sommeille dans ses gants…

Au Japon, le manga Gachiakuta est prépublié depuis février 2022 au sein du magazine Weekly Shonen Magazine de l’éditeur Kodansha. Hideyoshi Ando est crédité pour le design des graffitis. La version française du manga est éditée par Pika.

Sources : gachiakuta.com, natalie.mu

Votre avis nous intéresse !

Que pensez-vous de cet article à propos de l’anime Gachiakuta ?

Libre à vous de donner votre avis dans les commentaires !

La rédaction vous recommande

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires