Anime : les plateformes ADN et Crunchyroll se séparent

C’est par le biais de différents communiqués que les plateformes Crunchyroll et ADN, toutes deux spécialisées dans l’animation japonaise, ont conjointement annoncés, ce mercredi, leur séparation.

Codétenue jusqu’à ce jour par le groupe Média participations (Kana, Dupuis, Dargaud…) et par Crunchyroll (Filiale de la société Sony), la plateforme Anime Digital Network se sépare du géant américain pour désormais appartenir à part entière au groupe Média participations.

Ce rachat, dont le montant n’a pas été précisé, vient donc mettre fin au partenariat originalement mis en place en novembre 2013 par Crunchyroll, VIZ Media Europe, et la marque Citel Video du groupe Média-Participations.

Chacune des deux plateformes, dorénavant concurrentes, agiront dès à présent de manière indépendante, avec des projets et des objectifs différents.

Séparation de Crunchyroll et ADN : quelles conséquences et quels projets pour l'avenir ?

Du côté d’ADN, cette séparation, qui survient alors que de plus en plus de spectateurs français s’intéressent aux animes, signe également l’occasion de lancer de tout nouveaux projets !

La plateforme, leader du marché en France avec près de 330.000 abonnés, ne souhaite pas se limiter aux classiques animes japonais, mais compte bien développer ses propres programmes originaux, à l’image de Dreamland ou encore La Dernière Aventure du Comte Lance-Dur, deux titres directement co-produit par ADN et attendus à l’horizon 2023/2024.

Ces créations originales tendent à poursuivre la stratégie déjà en place de proposer des contenus d’animation non exclusivement japonais et pour tous les âges, dans la lignée des célèbres dessins animés Titeuf, Martin Mystère ou encore Inspecteur Gadget.

Les classiques animes et autres simulcasts ne sont pas oubliés pour autant, et bien que ce divorce entre les deux diffuseurs entrainera la disparition prochaine de certains titres du catalogue ADN, des nouveaux prendront le relai très prochainement ! Rien que lors de cet été 2022, la plateforme a vu huit nouveaux simulcast rejoindre son catalogue, avec entre autres, Vermeil in Gold, Call of the Night, ou encore My Isekai Life.

En parallèle à ces différents programmes, ADN poursuit également sa volonté de proposer le meilleur de l’animation japonaise, avec l’ajout récurent de grands classiques du genre, à l’image du fameux Hajime no Ippo qui rejoint le catalogue dès aujourd’hui.

Pour ce qui est de Crunchyroll, le géant américain continue quant à lui l’unification de ses marques en Europe. Après l’absorption du catalogue du diffuseur Wakanim, annoncé en mars dernier et qui se poursuit en ce moment même, c’est au tour de l’éditeur Kazé, spécialiste du manga et du DVD/Blu-ray en France, de passer sous la marque Crunchyroll.

Pour l’heure, cette séparation ne devrait entrainer aucun changement tarifaire, ni chez ADN, ni chez Crunchyroll.

Sources : ADN, Crunchyroll, Le Figaro

Votre avis nous intéresse !

Que pensez-vous de cet article à propos de la séparation des plateformes ADN et Crunchyroll ?

Libre à vous de donner votre avis dans les commentaires !

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Une réponse

  1. C’est une bonne chose, je trouve que ADN se sépare de Crunchyroll, parce qu’on aura le droit grâce à ça a du continue exclusifs de toute nationalité. Cela permettra à ADN uke liberté de financement et de production originale. Je trouve cette nouvelle SUPER !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous sur nos réseaux !

Nos derniers articles

Une réponse

  1. C’est une bonne chose, je trouve que ADN se sépare de Crunchyroll, parce qu’on aura le droit grâce à ça a du continue exclusifs de toute nationalité. Cela permettra à ADN uke liberté de financement et de production originale. Je trouve cette nouvelle SUPER !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.