Avis manga : The Eminence in Shadow – Tome 1 et 2

The Eminence in Shadow Tome 1 & 2 : découvrez notre avis sur le nouveau manga des éditions Doki-Doki.

À retrouver depuis le 5 janvier aux éditions Doki-Doki, nous vous donnons aujourd’hui notre avis sur le tome 1 et le tome 2 du manga The Eminence in Shadow, un isekai à l’humour décallé qui bénéficiera d’une adaptation en anime en 2022 !

  • Auteur : Daisuke Aizawa (Scénario), Anri Sakano (Dessin manga), Touzai (Chara Design Originaux)
  • Titre original : Kage no Jitsuryokusha ni Naritakute
  • Genre : Isekai, Shonen, Fantasy, Ecchi, Action, Aventure, Comédie
  • Editeur VF : Doki-Doki
  • Date de sortie : 5 janvier 2022
  • Prix : 7.50€

Synopsis

L’histoire est centrée sur un jeune homme pas comme les autres dont l’objectif n’est pas de devenir un héros ou un terrible méchant, mais bien le cerveau capable de diriger les plus puissantes sociétés secrètes.

S’entraînant sans relâche pour préparer le jour où il deviendra le plus grand homme de l’ombre, il décède lors d’un malencontreux accident…

Réincarné dans un autre monde, il se nomme désormais Cid Kagenô : fils d’une célèbre famille de Magelames, et se retrouve à la tête de sa propre organisation qui lutte en secret pour empêcher la résurrection du Démon Diabolos…

Résumé du manga The Eminence in Shadow - Tome 1 & 2

Ce résumé contient du spoil.

Dans son ancienne vie, Cid Kagenô était un étudiant peu sociable, discret, avec des résultats tout juste dans la moyenne. Cette vie ordinaire, il l’avait choisie afin de correspondre à son rêve de toujours : devenir une Éminence de l’ombre, quelqu’un qui détient du pouvoir et qui agit dans le plus grand des secrets.

Afin de se préparer au grand jour où il deviendrait enfin le cerveau d’une mystérieuse organisation, Cid s’entraînait sans relâche, toujours en mettant un point d’honneur à ne pas attirer l’attention sur lui.

Toutefois, aussi fort était-il devenu, ce n’était pas assez pour survivre au tragique accident de la route dont il a été victime.

Réincarné dans un monde d’épées et de magie, Cid n’a que dix ans, mais maîtrise déjà de puissants pouvoirs magiques qu’il cache à sa famille, une noble lignée de magelames, dans l’objectif d’enfin réaliser son rêve de toujours.

Au cours de l’un de ses « entraînement », il sauve une elfe d’un groupe de bandit et la soigne d’une terrible malédiction qui était en train de la tuer à petit feu. Cet évènement s’avère être l’élément déclencheur du plan auquel il réfléchit depuis bien longtemps : la création de sa propre organisation de l’ombre.

Désormais, c’est sous le pseudonyme de Shadow qu’il commande secrètement Shadow Garden, un organisme secret visant à empêcher la résurrection du Démon Diabolos. En tout cas, c’est l’histoire farfelue qu’il raconte afin de recruter de nouveaux adeptes à son service, bien que tout ceci ne soit rien de plus que le fruit de son imagination.

Mensonge prémonitoire ou bien véritable coup du destin, il s’avère qu’en réalité, un mystérieux groupe maléfique surnommé « Ordre de Diabolos » conspire réellement dans l’ombre…

Quelques années passent et Cid fait son entrée à l’académie des magelames de Midgar, la capitale Royale, et y rencontre Alexia Midgar, une camarade de classe manipulatrice, mais surtout, la Princesse du Royaume. Cette dernière, prise pour cible par l’ordre de Diabolos, est enlevée en raison de son sang particulier, nécessaire à la confection d’un sérum de résurrection démoniaque.

Fort heureusement, la jeune femme est secourue par Shadow en personne, qui dévoile au grand jour sa véritable puissance !

Qui sont véritablement les acteurs de l’ordre de Diabolos ? Dans quel but agissent-ils ? Une chose est sûre : derrière ce qui semblait être une histoire inventée de toute pièce par Cid, pourrait bien se cacher une sombre réalité

Notre avis sur le manga The Eminence in Shadow - Tome 1 et 2

« Nous sommes Shadow Garden, nous nous dissimulons dans l’obscurité et nous chassons les ombres ! ».

Tel est l’adage des membres de Shadow Garden, mystérieuse organisation qui lutte contre un culte inventé de toute pièce, mais qui pourrait finalement s’avérer bien réel…

Ces deux premiers tomes de The Eminence in Shadow posent d’excellentes bases à une histoire qui se veut sombre et mystérieuse, mais qui fait la part belle aux moments comiques, avec un héros aux deux facettes bien distinctes.

Si Cid poursuit inlassablement son rêve d’être à la tête d’une organisation secrète, ses mensonges à répétition le rattrapent peu à peu et l’attirent dans des situations plus rocambolesques les unes que les autres…

Le titre tire notamment parti de dessins soignés et d’un scénario bien rythmé, qui ne laisse pas au lecteur le temps de s’ennuyer.

Ce dernier point vient trancher avec les autres œuvres du genre isekai, qui ont tendance à bien développer leur univers avant d’entrer dans le vif du sujet, tout l’inverse de The Eminence in Shadow, qui lui, va droit au but.

En résumé, l’histoire débute sur les chapeaux de roues, l’humour absurde détonne avec le fond sérieux de l’intrigue et les multiples mystères qui entourent l’Ordre de Diabolos nous donnent très envie de découvrir la suite de la série, qui est prévue pour le 2 mars 2022 en France !

Scénario

4.5/5

Dessins

4/5

Univers

3.5/5

Personnages

4/5

Note globale

16/20

Bande-annonce du manga The Eminence in Shadow

Votre avis nous intéresse !

Que pensez-vous de notre avis sur le manga The Eminence In Shadow – Tome 1 et 2 ?

Libre à vous de donner votre avis dans les commentaires !

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.