TOP 15 des Meilleurs Personnages de l’Anime Shingeki no Kyojin

Tandis que l’oeuvre de Hajime Isayama s’est achevée en avril 2021, son adaptation en anime est toujours en cours et continue de susciter le vif intérêt de la communauté. La seconde partie de la saison finale étant déjà annoncée pour l’hiver 2022, nous avons souhaité vous proposer notre TOP 15 des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin !

Disclaimer : Un top de ce genre est sujet à beaucoup de controverses, alors nous tenions à préciser certaines choses :

Ceci n’est pas un top des personnages les plus forts, les plus beaux, ou les plus populaires de Shingeki no Kyojin. C’est un top des personnages que nous estimons être les meilleurs de l’oeuvre, et pour ce faire, nous nous basons sur leur implication dans l’histoire, leur développement et leur évolution tout au long de l’anime.

Un top ne peut pas, par définition, être dénué de toute subjectivité, puisqu’il est écrit par un humain et non une machine. Mais malgré cela, nous avons fait de notre mieux pour rester le plus neutre possible.

Pour rappel, vous pouvez retrouver la série en intégralité dès maintenant sur Wakanim !

#15 - Bertolt Hoover

Bertolt est sûrement l’un des personnages les plus sous-estimés de l’œuvre. Bien qu’il ne s’exprime pas beaucoup et se contente de rester l’acolyte introverti de Reiner, Bertolt fait preuve d’une réelle évolution dans son caractère à partir de la saison 2.

Lui qui d’ordinaire ne parlait jamais, parvient enfin à exprimer ses sentiments et fond en larmes devant les conséquences de ses actions. Il s’adresse à Reiner comme un frère de cœur et le remet sur le droit chemin, lui rappelant que leur mission est de rentrer chez eux. Il fait d’ailleurs preuve de courage en allant le secourir dans la forteresse d’Utgard, lorsque le guerrier manque de se faire attraper par le titan derrière la porte.

Keith Shadis, lors de l’entraînement de la 104e brigade, avait remarqué son immense potentiel, mais avait également souligné son manque de spontanéité. Ce manque est évoqué à nouveau dans la saison 3 partie 2, lorsque Bertolt parvient à se détacher d’Annie et agit indépendamment de Reiner.

Bertolt est un garçon victime de la guerre, contraint de tuer ses camarades sous peine d’être tué.

#14 - Keith Shadis

Simple spectateur de la gloire des autres, Keith Shadis est pris par un complexe d’infériorité depuis toujours. D’abord avide de reconnaissance et persuadé d’être un élu, il s’est convaincu qu’il était un être spécial, destiné à accomplir de grandes choses. Après avoir gravi les échelons, l’ampleur de ses échecs lui fit réaliser qu’il n’était finalement qu’un humain ordinaire, menant vainement des hommes à la mort dans des expéditions extra-muros.

Lorsqu’il rencontra Grisha, cet homme dont il ne savait rien, mais qui semblait avoir tout pour lui, il fut pris d’une intense jalousie et sombra peu à peu dans le désespoir. Cet homme amnésique lui avait volé sa gloire, sa reconnaissance, son béguin, et pourtant, il n’arrivait pas à lui en vouloir. Pour le sergent-instructeur, certains êtres étaient nés spéciaux et d’autres ne l’étaient simplement pas.

Keith Shadis est un homme qui fait passer son intérêt après celui des autres : il porte le poids de ses fautes passées et pense que le bonheur lui est inaccessible. Il a trafiqué la ceinture d’Eren pour le faire échouer aux examens et l’empêcher de gâcher sa vie, et il a accepté de se faire passer à tabac pour protéger les jeunes recrues de la cruauté des pro-Jäger. Keith est un homme souvent incompris à cause de son caractère ou de ses méthodes, mais il ne fait aucun doute qu’il cache un grand cœur.

#13 - Kenny Ackerman

Kenny est un personnage très intéressant. Non seulement il apporte une profondeur au personnage de Livai et à son histoire, mais il possède également un mode de pensée qui bouleverse une grande partie de l’œuvre. C’est le premier antagoniste de l’histoire qui souhaite avoir une vision saine des choses, une vision paisible du monde, bref, une vision de « gentil ». Il est le premier conscient de sa condition, et se demande même si une ordure telle que lui serait capable de changer grâce au pouvoir du Titan Originel.

Le discours qu’il prononce sous son arbre de mort vient boucler sa philosophie ainsi que son arc narratif : tout le monde est esclave de quelque chose, pour tenir et continuer à avancer. En plus de jeter gratuitement une pique acérée au personnage d’Eren (esclave de son propre désir de liberté), cette phrase montre que Uri, présupposée incarnation divine, est lui-même soumis à quelque chose. Ses 13 ans d’existence ? La volonté du premier roi Fritz ? Sa condition d’homme omniscient ? Ou bien… les trois en même temps ?

Quoi qu’il en soit, cette réplique marque profondément l’esprit de Livai, puisqu’elle va le hanter au moment d’administrer la seringue à Erwin Smith. Là où le major n’avait aucune ambition au-delà de la cave, Armin avait toujours eu un idéal : celui de découvrir la mer au-delà des murs. Seul un garçon esclave de ses rêves pouvait espérer faire avancer le bataillon.

Le caractère comique de Kenny apporte de la légèreté à son personnage et son chara design ainsi que son côté « cow-boy » le rendent assez attachant. Son énorme impact sur l’œuvre avec seulement quelques épisodes d’apparition justifie selon moi sa présence dans ce top des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin.

#12 - Jean Kirstein

Faites de la place pour le beau gosse de service ! En effet, Jean a connu une belle évolution dans sa mentalité et sa vision des conflits au cours de l’œuvre. Tout d’abord, il a gagné en charisme et en leadership : il semblerait que les paroles de Marco résonnent toujours en lui…

Deuxièmement, son incapacité à tirer sur la soldate dans la calèche semble l’avoir profondément marqué. Depuis ce jour, il n’hésite plus à tirer sur sa cible, même si c’est un enfant (Peak a d’ailleurs eu un bon réflexe en sauvant Falco à ce moment). Et finalement, il aura gagné en maturité : il restera raisonnable malgré une situation désespérée et refusera de jeter deux enfants d’un dirigeable.

Là où il n’était qu’un personnage secondaire dans les précédentes saisons, ici, Jean semble être devenu le chef de ces mêmes personnages secondaires. Il s’impose, prend des décisions pour le groupe, sermonne Floch lorsque ce dernier va trop loin, et ce, tout en gardant son humour d’antan.

#11 - Historia Reiss

Le personnage d’Historia est comme un citron vert : il est rafraîchissant, mais présente un goût acide sur la fin. Je m’explique : dans la saison 2, elle développe sa relation avec Ymir et décide de vivre pleinement sa vie, indépendamment du regard des autres. Hormis cela, les trois quarts du développement d’Historia Reiss se font durant la saison 3.

La jeune héritière bâtarde se rebelle contre son destin, détruit le dos son père avec une belle prise de catch et finit même par l’achever quelques épisodes plus tard. Elle endosse finalement son rôle de Reine légitime au trône et sa relation avec Ymir se finit tragiquement.

Voir un tel soulèvement de la part d’un personnage aussi frêle qu’Historia est très satisfaisant, mais malheureusement, ça ne va pas plus loin. À partir de sa grossesse, la Reine ne sert littéralement plus à rien. Elle a droit à cinq minutes de temps d’écran pour expliquer son refus d’hériter du Bestial, mais ensuite, elle ne joue plus aucun rôle majeur dans l’anime. C’est assez triste qu’un personnage avec une telle progression hiérarchique se retrouve ainsi au second plan, mais elle n’est pas la seule.

TOP 10 des Meilleurs Personnages de l'anime Shingeki no Kyojin

Voici pour les cinq dernières places du classement ! Alors, qu’en avez-vous pensé ?

N’hésitez pas à partager vos avis dans l’espace commentaire sous l’article !

Nous entrons à présent dans le vif du sujet : voici pour vous notre top 10 des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin !

#10 - Mikasa Ackerman

Un autre personnage que j’aurais aimé voir plus haut dans le classement. Néanmoins, Mikasa Ackerman a beaucoup régressé au cours de la saison 4. Par là, j’entends qu’elle a subi beaucoup plus d’événements qu’elle n’en a provoqué : elle se détache progressivement d’Eren en réalisant qu’il est un monstre, mais ce dernier finit par l’humilier et Mikasa finit désemparée. Elle fait également remarquer à Louise qu’elle ne supporte pas son fanatisme envers elle, mais ironiquement, Mikasa se comporte de la même manière avec Eren.

Certes, elle affronte le Titan Marteau d’Armes avec brio, sauve Armin de l’explosion du quartier général, mais bon… on la voit relativement peu comparé aux autres personnages et son évolution est loin d’être transcendante. Mikasa est l’un des personnages qui change le moins de toute l’œuvre, tout simplement car elle vit pour Eren et non pour elle-même. Espérons que sa confrontation avec lui chamboule ses esprits et lui donne un peu plus de profondeur à l’avenir.

#9 - Gaby Braun

Gaby est l’un des nouveaux personnages présentés au cours de la saison 4, et elle se montre rapidement comme étant la « Eren » du côté Mahr : une gamine bornée au sang chaud, avec un profond désir de vengeance et quelques penchants fourbes. Nous avons l’occasion de re-découvrir l’histoire de Shingeki no Kyojin de son point de vue, tant sa ressemblance avec Eren est frappante. Mais cette fois-ci, les rôles s’inversent : nos héros, que nous avons suivis pendant tout ce temps et à qui nous nous sommes attachés prennent d’assaut la ville de Liberio et tuent des milliers d’innocents.

Gaby est un personnage conçu pour être détestable : elle est têtue, égocentrique, hypocrite, violente, et son obsession maladive pour la compétition ne la rend pas plus appréciable. Cependant, l’histoire de SNK nous montre que son caractère vient en partie de son endoctrinement, qui ne lui a enseigné que la haine. Et par conséquent, l’assaut mené par le Bataillon ne va faire qu’envenimer cette haine des eldiens, des « démons insulaires » qu’elle méprise tant. Cette série d’événements va également mener à la mort de Sasha, qui, ayant autrefois sauvé une enfant, a décidé d’en épargner une autre.

Gaby prend peu à peu conscience que le monde qui l’entoure n’est pas seulement noir ou blanc : toutes ces nuances de gris noient son esprit dans une brume épaisse et la jeune guerrière ne sait plus vers qui pointer son fusil. Gaby est un personnage clé de l’histoire en plus d’être un personnage pivot, et j’ai hâte de voir dans quel camp elle va se ranger par la suite.

#8 - Hansi Zoe

Hansi est une tête brûlée, passionnée de titans et particulièrement intelligente. Souvent perçue comme un personnage comique, tête en l’air et sans réelle profondeur, cette femme cache en réalité beaucoup de complexes : après avoir succédé à Erwin, la nouvelle major se rend rapidement compte qu’elle est bien loin d’égaler le Diable de Paradis en terme d’expérience et de commandement.

Hansi développe un manque de confiance en elle, notamment après sa défaite morale face à un Eren déchaîné derrière ses barreaux. Elle ne parvient plus à assumer pleinement son rôle de major et peine à prendre des décisions radicales ; elle reste finalement au second plan, tout comme Armin, malgré leur intellect hors du commun.

Ce manque de confiance se traduit également par une faiblesse d’expression : elle ne tient plus le même discours concernant la liberté de presse et la circulation des informations, elle qui avait pourtant aidé à démasquer le complot de la fausse lignée royale, quatre ans auparavant.

Hansi traverse une période difficile, espérons que la suite de l’histoire lui permette d’exploiter pleinement son potentiel.

#7 - Grisha Jäger

Grisha est un personnage à l’histoire tragique. Persécuté depuis son plus jeune âge à cause de son sang, on le nomme responsable de la mort de sa sœur, dévorée par des chiens Mahr. Ses parents cherchent depuis toujours à l’endoctriner, mais il rejoint un groupe de résistants pour tenter de restaurer la gloire passée de son peuple.

Il fait alors un enfant, mais se fait trahir par ce dernier et voit tous ses amis ainsi que sa femme se faire changer en titans sous ses yeux. Il hérite ensuite du Titan Assaillant (réduisant son espérance de vie à 13 ans), et est forcé de refonder une famille dans l’enceinte des murs. Sa deuxième femme se fait alors manger par la première, et il finit par se faire dévorer par son propre fils.

L’un des points forts du personnage est qu’il continue de gagner en profondeur malgré sa mort : à chaque flashback important de la famille Jäger, on découvre une nouvelle facette de son caractère et cela complexifie le personnage en même temps que cela le complète. On a alors l’occasion de voir ses bons côtés tout comme ses mauvais, comme le cauchemar qu’il faisait subir à Sieg plus jeune.

Cependant, il a aussi guéri toute une ville d’une épidémie, il a recueilli Mikasa après la mort de ses parents, il a refusé de se venger des atrocités qu’il a vécues plus jeune, il s’est engagé auprès de Kruger à mettre fin au cycle de la haine, et il a rédigé trois ouvrages sur l’histoire du monde.

Grisha était avant tout un personnage profondément humain et sa place dans ce top des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin est amplement méritée d’après moi.

#6 - Livai Ackerman

Le caporal-chef n’a pas vieilli, il a mûri. Malgré ses presque 40 ans, Livai Ackerman n’a pas pris une ride, ni physiquement, ni dans ses aptitudes au combat. Après de nombreuses années à combattre une menace inconnue, il a pris conscience que les monstres humanoïdes qu’il a découpés tout au long de sa vie étaient en réalité humains, victimes du terrible cauchemar injecté par les Mahr (et les Mahr, y’en a marre !).

Après avoir contemplé la mort de ses plus proches amis, c’est finalement celle de son major qui l’engage dans un long périple : celui de faire la peau au géant poilu, Sieg Jäger. Désormais sous les ordres de Hansi Zoe, le caporal se sait condamné à perdre tous ses camarades les uns après les autres ; il sait que son tour viendra également, mais pas avant d’avoir exécuté le dernier ordre que lui a donné Erwin Smith.

Bien que le soldat Ackerman soit toujours aussi spectaculaire dans ses apparitions, il n’est malheureusement pas souvent présent au cours de la saison 4, ce qui ne l’empêche pas d’être toujours aussi imposant. Sa rivalité avec Sieg nous tient en haleine tout au long du visionnage et nous offre des confrontations à la fois morales et physiques.

Finalement, le baroud d’honneur de Sieg pose le spectateur face à un double questionnement : le caporal-chef a-t-il accompli sa mission, et si tel est le cas, est-il toujours vivant pour le constater ?

TOP 5 des Meilleurs Personnages de l'anime Shingeki no Kyojin

Nous allons maintenant vous présenter les cinq personnages qui, d’après nous, ont été les plus marquants de la série.

Encore une fois, n’hésitez pas à venir partager vos avis dans les commentaires !

Dès maintenant, découvrez notre notre top 5 des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin !

#5 - Sieg Jäger

Le personnage de Sieg Jäger est comme une bombe à retardement. Ou plutôt, une pièce de monnaie qui tourne sur elle-même en continu : on n’attend qu’une seule chose, c’est de savoir de quel côté la pièce va retomber. C’est le dilemme auquel sont confrontés tous ceux qui ont croisé la route de ce macaque aux intentions imperceptibles.

Sieg Jäger, demi-frère d’Eren et premier fils de Grisha, est un agent double comme on en voit peu. D’abord présenté comme l’antagoniste mystérieux de la saison 2, le détenteur du titan Bestial s’est avéré être en réalité le capitaine des guerriers Mahr. Combattant le Bataillon à coups de rochers dans un premier temps, il s’est ensuite retrouvé entre les mains de ce dernier dans un second.

Après un pacte passé avec les mercenaires Yelena et Onyankopon, le Bestial s’est laissé capturer dans le but de retrouver Eren, et déclencher ensemble un Grand Terrassement à petite échelle. Ceci dans l’optique de dissuader les forces Mahr d’envahir Paradis, et ainsi perpétuer l’illusion de paix sur l’île.

Malheureusement pour lui, Sieg se retrouve en pleine forêt avec Livai et trente hommes sous ses ordres, rendant sa fuite impossible. Mais par une nuit paisible, l’enfant prodige hurla de toutes ses forces et transforma en titans tous les subordonnés du soldat Ackerman ; il venait de commettre sa seconde trahison. Il se rallia finalement au camp d’Eren, seule personne en qui il avait pleine confiance depuis le tout début.

Mais l’homme le plus fort du monde ne se laissa pas faire et mit une dérouillée au singe géant avant de lui planter une lance foudroyante dans le ventre. Le traître, dans un dernier souffle, déclenche lui-même la lance, avec l’espoir d’emporter l’ange de la mort avec lui. À ce jour, aucun moyen de savoir si l’un des deux est vivant.

Les véritables intentions de Sieg Jäger sont on-ne-peut-plus complexes. En revanche, son flashback a permis de nous éclairer sur le personnage, et ainsi mieux cerner son état d’esprit. Contrairement à ce qu’il laissait paraître, il souhaitait en réalité une extermination douce pour les eldiens ; cette idée lui vient du scientifique Tom Xaver, ancien détenteur du titan Bestial, mais aussi son père spirituel.

En plus de nous donner des informations supplémentaires sur la société Mahr et l’entraînement des guerriers, on nous montre également comment l’enfant de sang royal s’y est pris pour transformer les habitants de Ragako, ainsi que les titans à la bataille de Shiganshina.

La quatrième saison de la série a su développer notre attachement envers un personnage que nous pensions haïr, et rares sont les prouesses d’écriture telles que celle-ci. Sieg est un personnage que l’on déteste aimer, car on réalise qu’il reste un humain malgré tout. Il méritait une solide place dans ce classement.

#4 - Armin Arlert

Quoi qu’on en dise, Armin Arlert est et restera à jamais un héros. Il est le plus intelligent du trio d’amis, il s’est sali les mains pour sauver la vie de Jean, il a sacrifié sa propre vie pour permettre à Eren de voir la mer, et il a plus tard frappé ce même Eren arrogant alors qu’il ne s’était jamais battu de sa vie.

Armin est un personnage qui a beaucoup souffert physiquement : il s’est fait battre par des crapules toute son enfance à cause de croyances de son grand-père, il a fini dans la gueule d’un titan, il a été confronté deux fois au Titan Féminin, il a été brûlé vif et s’est pris une dérouillée par son présumé meilleur ami.

Mais son mental a aussi beaucoup encaissé : il a été forcé d’accepter que certains de ses amis soient des ennemis de l’humanité, il a dû porter la vie et les responsabilités d’Erwin sur ses épaules, il a dû massacrer un port tout entier avec ses habitants, et doit désormais vivre avec l’humiliation que lui a infligée Eren. De plus, Bertolt ayant une influence sur son esprit, il ne sait pas si ses sentiments pour Annie proviennent de lui ou de l’ancien détenteur du Colossal.

Armin a beau être futé, il ne possède pas l’expérience ni le charisme fédérateur d’Erwin Smith. Mais contrairement à lui, il voit plus loin que ses rêves. Là où l’ambition du grand blond s’arrêtait aux secrets de la cave, celle du petit blond va bien au-delà des murs : il souhaite voir les terres de glace, les mers de feu et les plaines de sable dont son aïeul lui a tant parlé.

Cependant, s’il y a une chose qu’on ne peut retirer à Armin, c’est son ingéniosité hors pair : c’est lui qui a eu l’idée de se déplacer de nuit pour éviter les titans, il a été le premier à débusquer Annie, il a découvert le secret du matériau des murs en même temps qu’Hansi, il a distrait Bertolt en lui parlant d’Annie et a permis la recapture d’Eren, il a débusqué Reiner dans le mur de Shiganshina, il a conçu un plan suicide pour venir à bout de Bertolt, et bien plus encore.

Eren nous l’avait déjà dit sous le Soleil de Minuit dans un élan désespéré, mais c’est peut-être bel et bien Armin qui sauvera l’humanité. Le reste de l’œuvre nous le dira.

#3 - Erwin Smith

Comment faire un top SNK sans parler d’une des plus grandes figures emblématiques du récit ? Erwin Smith était un commandant exceptionnel, une véritable machine de guerre, un homme devenu un démon dans le but d’en combattre d’autres.

Erwin envoie ses hommes à la mort uniquement pour satisfaire son rêve ; il ne montre aucun regret, aucun remords, aucun semblant de compassion. Il se doit de rester de marbre, mais derrière son visage absent de toute culpabilité, le Diable jubile. Il sait qu’il s’approche de son rêve, et alors même qu’il apprend que les titans qu’il combat sont humains à l’origine… il sourit.

Enfant, Erwin Smith posa à son père une question qui lui brûlait les lèvres : « Sommes-nous certains que les humains derrière les murs ont tous disparu ? ». Cette question coûta la vie à son père, et fit naître l’ambition du petit blond aux grands sourcils. Depuis ce jour, le major se battit corps et âme pour obtenir une réponse ; fonçant sur le danger et provoquant la mort, Erwin Smith était un homme qui n’avait peur de rien.

Égoïste, manipulateur et sans une once d’empathie, il nourrissait un idéal qu’il faisait passer pour celui de l’humanité. Ainsi, lorsque les soldats du Bataillon bravaient la mort, ce n’était pas pour le salut de l’humanité… mais bien pour le rêve d’Erwin Smith.

Mais dans un final chaotique, aux portes de la mort, le Diable finit par renoncer à son rêve sur ordre de son ami Livai Ackerman. Il fonce droit en enfer avec ses jeunes recrues, dans une ultime tentative de distraire le titan Bestial. Le major finit par se sacrifier pour la cause qu’il arborait tout ce temps et mérite à présent de se reposer.

D’abord mû par la volonté de défaire l’obscurantisme, Erwin s’est peu à peu tourné vers des desseins plus personnels. Cette déviance dans son comportement ira jusqu’à tacher le salut du Bataillon, « Offrez votre cœur », puisqu’il est désormais utilisé pour glorifier les actes terroristes d’Eren et non une dévotion à l’humanité.

Par ailleurs, il est intéressant de noter qu’Erwin est le seul major de l’histoire à l’être devenu sans que son prédécesseur ne soit mort au combat ; en effet, Keith Shadis lui a légué son titre en réalisant l’ampleur de ses échecs, et se dit alors qu’Erwin ferait un bien meilleur dirigeant militaire que lui.

Le major Smith est un personnage à la fois complexe et complet, ayant cru en ses convictions jusqu’à son dernier souffle. Il restera à jamais dans nos mémoires comme un homme fort et charismatique, avec un penchant pour les paris risqués.

#2 - Eren Jäger

Carla nous avait déjà prévenus à l’époque : Eren est un garçon instable. Tout d’abord animé par le souhait de tuer les titans et venger sa mère, cette haine se transforma peu à peu en tristesse. Eren découvrit le monde qui l’entourait et réalisa que les titans ne constituaient pas la vraie menace. « Mais alors, qui est l’ennemi ? » s’interrogea-t-il dans la forêt des arbres géants. Ce à quoi Ymir répondit naturellement « Le reste du monde ».

Eren Jäger subit un changement drastique de personnalité après la découverte de la cave, les révélations de Grisha et Kruger, ainsi que son baiser sur la main d’Historia. Découvrir le monde extérieur ne lui procure plus rien… la flamme du personnage s’éteint lorsqu’une mer de désillusion s’empare de lui et le submerge.

Mais après une ellipse de quatre ans, on constate que sa détermination et sa haine envers le monde sont toujours intactes ; en revanche, il a beaucoup changé physiquement. Abdos saillants, cheveux longs, regard vide, mais aussi une capacité inédite à se transformer trois fois d’affilée en titan.

Eren est un homme resté enfant toute sa vie, car on lui a dérobé la joie de l’innocence. Ceci explique en partie son comportement puéril et immature par moments, malgré une facette blasée laissant penser qu’il est omniscient. Mais Eren est loin d’être stupide : il parvient à comprendre et à pardonner Reiner, son ennemi de toujours, parce qu’ils sont semblables.

Eren finit par admettre que ce qui a tué sa mère, ce n’est pas Reiner, mais bien la croisée de leurs destins. Le guerrier avait une mission, il ne pouvait pas échouer, donc cela devait arriver. Eren est un insurgé devenu fataliste, qui continue d’aller de l’avant jusqu’à exterminer ses ennemis. Il n’est plus motivé par la haine, mais par sa destinée et la finalité des choses ; ceci explique son ton inexpressif et son absence de remords, même lorsqu’il en vient à blesser ses deux meilleurs amis.

La seule raison pour laquelle Eren n’est pas premier de ce top des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin, c’est parce qu’on ne connaît pas encore la raison exacte de son changement de comportement. On sait qu’il a vu nombre de choses en embrassant la main d’Historia, mais hormis Grisha qui s’adresse paniqué à Frieda, on ne sait rien de ce qu’il a vu. En revanche, notre dernier personnage, on sait très bien ce qui l’a changé…

#1 - Reiner Braun

D’abord perçu comme le grand frère protecteur que tout le monde aime, Reiner cherchait en réalité à expier ses crimes passés. Sa charge mentale devenant bien trop lourde à assumer, il s’est caché derrière une facette de soldat parfait, qui comptait se sacrifier pour le bien de l’humanité.

À partir de cet instant, son côté soldat et son côté guerrier ne faisaient plus qu’un : Reiner ne le savait pas encore, mais il avait développé une double personnalité. Aidant Eren d’une main et tuant sans pitié Marco de l’autre, ses actions se contredisaient sans même qu’il ne s’en rende compte.

Son dédoublement de personnalité lui ajoute une grosse couche de complexité, car on constate que ses traumatismes psychologiques l’ont rendu complètement fou lors de son retour à Mahr : il a des hallucinations, des pertes de mémoire, des envies suicidaires… bref, c’est pas la joie pour notre cher Reiner. Et pourtant, le vice-capitaine Braun continue de forger l’admiration chez les jeunes guerriers, encore inconscients du monde qui les attend par-delà la mer.

Mais le bouclier du peuple ne doit pas seulement faire face à ses ennemis, il doit aussi faire face aux conséquences de ses actes. Tandis que l’humanité entière est confrontée à un conflit mondial, Reiner est victime d’un conflit interne entre ce qu’il souhaite être et ce qu’il est voué à être.

Reiner Braun, au bord du gouffre, réussit toutefois à retrouver son souffle à la vue des actions militaires menées par Paradis. Ces dernières lui font à nouveau prendre conscience de son rôle et, à bord du dirigeable, le détenteur du Cuirassé prend un nouvel envol.

Mention Honorable #01 - Falco Gleis

Falco est le seul personnage à avoir assisté à la confrontation morale entre Eren et Reiner, il est donc l’un des seuls Mahr à connaître la vérité des deux points de vue. Il veut privilégier le dialogue tout comme Hansi, et va jusqu’à faire prisonniers des soldats ennemis sur le champ de bataille, car la simple idée de tuer le rebute.

Mais il vit dans l’ombre constante de Gaby qui est plus braillarde, plus forte, plus habile, plus tranchée sur sa vision du monde… et en plus, il est amoureux d’elle. Il n’a vraiment pas de chance, mais ce personnage est juste adorable.

Mention Honorable #02 - Floch Forster

D’abord personnage arrogant qui se pissait dessus au moindre coup de canon, Floch a su se ressaisir et se trouver une destinée, un objectif de vie. Puisqu’il ne pouvait plus servir le Diable Erwin Smith, il s’est tourné vers le Démon Originel de Paradis, Eren Jäger, devenant ainsi le chef de son armée de Jägeristes.

Hanté par la figure de son ancien major, Floch reproduit les discours de ce dernier avec conviction, mais cette fois-ci pour une cause beaucoup moins noble. Il ne s’agit plus de tuer des titans, il est question de tuer des êtres humains qui font barrage à leurs plans. Une belle évolution pour un personnage aussi tordu qu’effronté.

Voilà qui conclut notre top 15 des meilleurs personnages de l’anime Shingeki no Kyojin !

Nous espérons que vous aurez pris du plaisir à le lire. Si tel est le cas, dites-nous ce que vous en avez pensé dans l’espace commentaire ci-dessous, et partagez-le autour de vous !

Merci pour votre lecture !