Avis manga : Le Prince Alchimiste – Tome 1

Découvrez notre avis sur le tome 1 du manga Le Prince Alchimiste

Adapté du light novel Tensei Ouji wa Renkinjutsushi to Nari Koukoku Suru, on vous donne aujourd’hui notre avis sur le tome 1 du manga Le Prince Alchimiste, ou quand un ancien salaryman se réincarne soudainement en tant que jeune prince d’un royaume en proie à une terrible pauvreté !

  • Auteur : Rui Tsukiyo (œuvre originale) S. Kosugi (adaptation manga), Arata Shindou (Chara Design Originaux)
  • Titre original : Tensei Ouji wa Renkinjutsushi to Nari Koukoku Suru
  • Genre : Shonen, Isekai, Action, Aventure, Fantasy
  • Éditeur VF : Doki-Doki
  • Traduction JP – FR : Frédéric Malet
  • Date de sortie : 1er juin 2022
  • Prix : 7€50

Synopsis du manga Le Prince Alchimiste

Hiro, ancien employé de bureau d’une société japonaise, habitué à un quotidien ennuyeux, se réincarne soudainement en tant que troisième fils du souverain d’un pays particulièrement pauvre.

D’abord heureux d’appartenir à la Royauté, le jeune garçon découvre bien vite la dure réalité du pays qui est le sien. Famine, maladies, dettes et terres incultivables, sont tant de maux qui accablent son peuple.

Bien décidé à venir en aide aux petites gens, Hiro comprend que pour y parvenir, il va devoir combiner les connaissances de sa vie antérieure à l’alchimie : une science si puissante qu’elle en a été bannie du pays par l’Église.

Mais qui ne tente rien n’a rien : pour sauver sa nation et l’empêcher de mourir de faim, le jeune prince va braver tous les interdits, même si cela signifie devoir affronter ses terrifiants frères.

Notre avis sur le manga Le Prince Alchimiste - Tome 1

On se retrouve aujourd’hui pour parler du premier tome du manga Le Prince Alchimiste : un énième Isekai dans le catalogue de l’éditeur Doki-Doki, mais qui ne manque pas de qualités pour se démarquer de ses semblables.

S. Kosugi adapte au format manga le roman de Rui Tsukiyo et Arata Shindou, pour nous faire suivre la grande et cruciale quête de Hiro : sortir son pays et son peuple de la pauvreté et de la famine.

Ancien Salaryman devenu Prince du Royaume de Cartarossa du jour au lendemain, le jeune garçon comprend vite que pour offrir un second souffle à sa nation, il va devoir habillement employer les connaissances acquises dans sa vie précédente, afin de les appliquer à ce monde et ses spécificités.

Premier point positif du titre : le scénario qui nous est présenté diffère pas mal des autres mangas du genre Isekai / Fantasy. Ici, pas de Roi Démon à éliminer (du moins pour le moment), pas de protagoniste flamboyant dès son arrivée dans son nouveau monde, ni de harem composé de plusieurs jeunes femmes aux poitrines démesurées. L’histoire nous présente un jeune héros qui évolue à force d’entrainement à l’épée et de lecture de grimoires, sous les conseils avisés de différents mentors.

Rapidement, l’histoire s’axe sur son thème principal : l’Alchimie, une science disparue, bannie par l’Eglise (visiblement pas Dieu-friendly), mais qu’Hiro entend bien maîtriser afin d’apporter à son peuple le soutien nécessaire pour survivre. Grâce à cette magie hors du commun et à l’aide de son Guide -sorte de pouvoir intérieur capable de répondre à toutes les interrogations de son maître- le jeune Prince à tôt fait d’inventer l’engrais, une substance qui lui sera fort utile pour relancer une agriculture pérenne.

Planche du manga Le Prince Alchimiste - tome 1
©Rui Tsukiyo / SB Creative Corp. Original Character Design : ©Arata Shindou / SB Creative Corp. 2021 ©S. Kosugi / Square Enix

Seulement, dans cette ardue quête de sauvetage du Royaume, Hiro va devoir faire face à un tout autre genre de problème : ses deux grands frères, qui tous deux luttent pour obtenir le droit de s’asseoir sur le trône du pays. Difficile dans de telles conditions de mener une politique agricole prospère, et c’est précisément cela qui va venir s’imposer comme second point central de la série : les difficultés géopolitiques.

Les personnages présentés dans ce premier volume, certes assez peu nombreux pour le moment, ont tous leurs spécificités, et il est plaisant de noter que Hibana, personnage féminin principal du tome et amie d’enfance d’Hiro, n’est pas présentée comme la godiche de service, mais bien en tant que fière combattante, qui se positionne comme véritable bras droit du protagoniste.

Finalement, on apprécie voir des planches qui ne manquent pas de détails, permettant au lecteur d’appréhender plus facilement l’univers présenté, le caractère de chacun des personnages, et qui offre un dynamisme appréciable aux quelques scènes d’action.

En résumé, ce tome 1 du manga Le Prince Alchimiste pose les bases d’un récit qui devrait se complexifier au fur et à mesure de son avancée, et qui entend bien ne pas se cantonner aux codes habituels du genre Isekai. Un renouveau appréciable pour les amateurs du genre, mais aussi une belle porte d’entrée pour celles et ceux qui souhaiteraient s’y essayer.

Votre avis nous intéresse !

Que pensez-vous de notre avis sur le manga Le Prince Alchimiste – Tome 1 ?

Libre à vous de donner votre avis dans les commentaires !

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.